top of page

NRF 2024 : quelles tendances pour le Retail en 2024 ?

Le prestigieux salon NRF, réputé pour être un baromètre des tendances annuelles dans le domaine du Retail, a fermé ses portes il y a un mois. Cet événement remarquable, imprégné d'interactions enrichissantes, d'apprentissages significatifs et d'inspiration, a réuni à New York plus de 40 000 passionnés du secteur.

Au cours de cette exposition se sont dégagées des tendances évidentes, des découvertes prometteuses et des innovations émergentes qui ont gagné en importance ces dernières années et sont susceptibles d'avoir un impact majeur en 2024.


En voici huit que nous avons relevé :


1. L'IA : Tout, partout, tout de suite


L'omniprésence de l'intelligence artificielle est indiscutable, et le secteur du Retail n'y fait pas exception. Alors qu'elle était encore considérée comme une niche lors du dernier NRF, elle est désormais incontournable. Plus particulièrement, l'IA générative est celle qui promet le plus de révolutions pour l'industrie. Ses applications sont multiples, que ce soit dans la génération de contenu marketing, la conception de produits personnalisés ou l'amélioration de l'expérience client. Dans le domaine de la mode notamment, l'IA devient rapidement un acteur majeur, insufflant un vent de fraîcheur dans le processus de développement de produits et donnant naissance à de nouvelles pièces à la pointe des tendances. Grâce à l'IA, les Retailers peuvent analyser en un temps record d'énormes volumes de données disparates en temps réel, ce qui permet une prise de décision plus rapide, une réduction des erreurs humaines, une efficacité accrue et l'automatisation des tâches monotones. En analysant les données de vente, les tendances du marché et les comportements des clients, l'IA peut effectuer des prédictions précises sur la demande future. Cela facilite une planification des stocks plus précise et évite les problèmes de surproduction et de ruptures de stock.


2. Omnicanalité : le nouveau standard


Le terme à la mode autrefois incontournable, "omnicanalité", était étrangement absent des titres des stands cette année à NRF. Pourquoi cela ? Selon nous, le concept d'omnicanalité, qui était autrefois synonyme d'innovation dans le Retail, s'est désormais intégré harmonieusement dans le vocabulaire de l'industrie et fait partie intégrante de notre langage courant. Fondamentalement, l'omnicanalité est passée d'une tendance à surveiller à une norme à suivre. En d'autres termes, elle est là pour rester !


3. Evolutivité ultime : adopter les micro-services


Dans un contexte où les outils numériques sont omniprésents et offrent aux clients une plus grande autonomie, les retailers se tournent vers des technologies innovantes pour se démarquer. Chaque avancée dans le domaine du Retail repose désormais sur des technologies évolutives et transparentes. Cela a entraîné un engouement pour les plateformes cloud et les solutions SaaS, indispensables pour une adaptation rapide et une évolutivité maximale. Ces principes de conception favorisent une approche modulaire du commerce, abandonnant les structures rigides et monolithiques.

Les retailers se tournent particulièrement vers les microservices et adoptent une approche centrée sur les API. Cette transition est particulièrement visible dans les déploiements de la technologie RFID, où les événements de lecture sont synchronisés avec un référentiel EPCIS. Cette évolution facilite non seulement la visibilité en temps réel des stocks, mais marque également une étape transformatrice dans la technologie du Retail, s'adaptant aux exigences dynamiques de l'ère numérique.


4. Jumeaux numériques : La RFID comme outil de capture de données


L'efficacité de l'IA repose sur la qualité des données en entrée : plus elles sont précises et complètes, meilleures sont les prévisions concernant l'adéquation de l'offre et de la demande. C'est là que la RFID devient essentielle.

La RFID agit comme un puissant outil de capture de données en masse, recueillant de manière transparente des informations cruciales sur l'inventaire, telles que l'origine des produits, leur statut et leur emplacement. Contrairement aux méthodes d'inventaire traditionnelles, qui sont fastidieuses et sujettes aux erreurs, la technologie RFID automatise la collecte de données, assurant un haut niveau de précision et d'efficacité.

Même si le salon NRF se concentre sur la vente, traiter des sujets liés à la chaîne d'approvisionnement est une étape logique. Après tout, les marchandises doivent arriver dans les lieux de vente d'une manière ou d'une autre. En d'autres termes, avec son accent sur le stockage et le mouvement des stocks, le Retail et les chaînes d'approvisionnement sont étroitement liés. Dans ce contexte, les identifiants numériques uniques, la technologie RFID et un référentiel EPCIS offrent une visibilité complète et précise des stocks, permettant des allocations basées sur la demande, des informations sur l'origine des produits, un réapprovisionnement prédictif et des transferts de stocks vers les endroits où ils sont nécessaires.





5. Ouvrir la voie vers un avenir plus vert : Durabilité et modèles commerciaux circulaires


En 2024, la prise de conscience du changement climatique est croissante et les clients tiennent de plus en plus les retailers responsables de la durabilité de leurs produits. Cette année revêt une importance capitale pour les retailers qui cherchent à améliorer leurs pratiques durables, notamment dans l'approvisionnement et la gestion des stocks. Les consommateurs exigent désormais une transparence sur l'origine et les conditions de fabrication des produits, en particulier des vêtements et accessoires.

Pour répondre à cette demande, les organismes de réglementation établissent des normes plus rigoureuses, incitant les retailers à adopter des matériaux écologiques et les fournisseurs à améliorer leurs processus de production.

Une mesure significative est l'impulsion donnée par l'Union européenne pour réduire les déchets. D'ici 2030, tous les textiles de l'UE devront être conçus pour être recyclables, respectueux de l'environnement et socialement responsables. De surcroît, l'introduction d'un passeport numérique de produit (DPP) attribuera une identité numérique unique à chaque article, permettant un suivi complet tout au long de la chaîne d'approvisionnement et renforçant la transparence.

Ces avancées soutiennent non seulement le commerce durable, mais également une gestion des stocks plus efficace, en réduisant la surproduction et le gaspillage en produisant et en fournissant uniquement ce qui est nécessaire. Avec de meilleures informations sur l'état et l'emplacement des stocks, il est possible d'éliminer le sur-stockage et de produire et fournir uniquement ce qui est requis.


6. Automatisation des magasins : Libérer les collaborateurs des tâches administratives


L'année dernière a enregistré une augmentation des postes vacants dans le secteur du Retail, une tendance qui ne devrait pas changer de manière significative en 2024.

Face à la pénurie actuelle de main-d'œuvre, les retailers se tournent de plus en plus vers des technologies telles que les robots de préparation de commandes, les systèmes de libre-service avancés, les dispositifs mobiles efficaces et une utilisation plus répandue de la RFID.

Au salon NRF, il était évident que la technologie d'automatisation en magasin pouvait décharger les associés de leurs tâches routinières, leur permettant de se concentrer sur les ventes et le service client. Ces solutions automatisées transforment les rôles en magasin, permettant aux employés de se concentrer sur des tâches plus stratégiques et le suivi des résultats. Cette assistance technologique accélère non seulement la prise de décision, mais garantit également une fiabilité basée sur les données.


7. Lutter contre les pertes : Améliorer la prévention des pertes grâce à une meilleure visibilité des stocks


Ces derniers mois, le secteur du Retail a été confronté à une augmentation significative des pertes, un problème de plusieurs milliards de dollars qui nécessite des solutions innovantes sans compromettre l'expérience client. Ces pertes ne sont pas uniquement liées à des vols ; elles englobent toute une gamme de problèmes à travers le magasin, la chaîne d'approvisionnement, le commerce électronique et les niveaux corporatifs. Une approche centrée sur les données est essentielle pour relever efficacement ces défis.


Un facteur majeur contribuant aux pertes est le manque de visibilité des stocks, qui peut discrètement miner les profits et nuire à la réputation de la marque à différents niveaux de la chaîne d'approvisionnement du Retail. Identifier les étapes et les causes spécifiques des pertes est essentiel pour une prévention efficace des pertes, car chaque article perdu représente non seulement une perte financière, mais également une possible insatisfaction des clients et une perturbation de la chaîne d'approvisionnement.

Pour lutter contre ces pertes, les détaillants se tournent vers des technologies telles que la RFID, pour fournir une vue détaillée des pertes de stocks, permettant aux retailers de les aborder de manière proactive.


8. Promesses non tenues : Thèmes qui ont perdu leur pertinence


Une liste des points clés ne serait pas exhaustive sans mentionner les sujets qui ont perdu de leur pertinence par rapport aux éditions précédentes du NRF.

C'est le cas notamment de la Blockchain et du Metaverse, autrefois salués comme des innovations révolutionnaires, qui voient désormais leur attrait diminuer dans le secteur du Retail. La Blockchain, avec sa promesse de transactions sécurisées et transparentes, a rencontré des obstacles en raison de sa complexité et de ses coûts élevés par rapport aux avantages limités. De même, le Metaverse, autrefois envisagé comme un espace de vente au détail virtuel révolutionnaire, n'a finalement pas suscité d'engouement. Ses applications pratiques dans le commerce de détail restent limitées, entravées par une technologie sous-développée et un faible niveau d'adoption par les consommateurs.

Le désintérêt croissant pour la Blockchain et le Metaverse dans le secteur du Retail souligne un point crucial : la technologie doit améliorer l'expérience client et l'efficacité opérationnelle. Ces technologies, malgré leur potentiel, sont restées en marge en raison de leur applicabilité et de leurs avantages immédiats limités dans ce secteur. Cette tendance souligne la préférence de l'industrie du Retail pour les technologies répondant aux besoins pratiques des consommateurs et des entreprises.


Conclusion : Placer les consommateurs au centre de l'attention


En conclusion, le cœur de l'innovation technologique dans le Retail réside dans l'amélioration de l'expérience d'achat. Alors que nous explorons les nombreuses avancées dans ce domaine, il devient évident que les innovations les plus percutantes sont celles qui rendent les achats plus simples et plus agréables pour les clients.

Des architectures informatiques évolutives aux méthodes avancées de prévention des pertes, l'objectif ultime est de rationaliser et d'enrichir le parcours client. Adopter des technologies axées sur la commodité et le plaisir des clients n'est pas seulement une tendance, mais une nécessité dans le paysage du commerce de détail en constante évolution.


Merci à Tom Vieweger pour son article : voir l'original ici

73 vues0 commentaire

Comments


bottom of page