top of page

Chapitre 1 : Augmenter la précision des stocks avec la RFID

Lorsque les clients se rendent en magasin, ils savent souvent déjà ce dont ils ont besoin. Alors, pour les satisfaire, les retailers doivent s'assurer que leur surface de vente est toujours la plus pertinente possible.

C'est là que la technologie RFID intervient : en augmentant la précision des stocks, elle permet de stimuler les ventes en magasin et en ligne.


Mais... par où commencer avec la RFID ?


Dans ce premier article, vous apprendrez :

  1. Pourquoi la précision des stocks est si importante

  2. Par où commencer pour l'améliorer

  3. Comment améliorer la justesse des informations de stocks jusqu'à une précision proche des 100%

  4. Comment maintenir vos niveaux de précision des stocks à un niveau élevé, année après année ?

  5. Comment inciter vos magasins à travailler avec la RFID


1. Pourquoi l'exactitude des stocks est si importante (et comment commencer à l'améliorer)


Vendre du prêt à porter est une activité mouvementée : les collections vont et viennent, les employés du magasin reçoivent, remplissent, retirent et envoient des articles constamment. Les acheteurs essaient les produits et les laissent à différents endroits, ou emportent des articles sans les payer. Le remède ? L'inventaire !

Sans la RFID, les inventaires ne sont réalisés qu'une ou deux fois par an, et la précision des stocks diminue exponentiellement jusqu'à l'inventaire suivant. Et, soyons honnêtes, un inventaire manuel ne peut pas être aussi précis que ceux effectués par la technologie : les erreurs d'inattention sont quasiment inévitables.

Au fil du temps, ces inexactitudes s'accumulent au point que les retailers ne peuvent plus se fier à leurs données de stock, dont la précision est comprise entre 65 et 75%...

Que signifie ce chiffre ? Cela signifie que, dans un tiers des cas, les retailers ne connaissent pas la nature exacte de leurs stocks - ou pire, ne savent même pas s'ils existent.


Comme nous allons le voir ensemble, ce niveau de données inexact sur les stocks conduit non seulement à des ventes manquées en magasin, mais aussi aux conséquences désastreuses suivantes :


Annulations de commandes

Les commandes sont souvent attribuées à des magasins. Si les données de stock de ces magasins ne sont correctes que deux tiers du temps, cela signifie qu'un tiers des commandes est annulé parce que le produit demandé n'est pas là.


Perte de temps

La faible précision des stocks entraîne également une perte de temps dans la recherche, l'affectation et l'envoi des produits. Elle oblige également les retailers à mettre en place des processus inutilement complexes, où les stocks sont gérés séparément pour chaque canal de vente 'comme les magasins, l'e-commerce ou le commerce de gros).


Surstocker et produire plus que nécessaire

Pour ne pas risquer d'être à cours de produits, les retailers surstockent, ce qui entraîne à la fin de la saison des démarques en masse, avec une baisse des marges. En effet, le retailer produit beaucoup plus que nécessaire pour répondre à la demande, ce qui n'est pas viable à long terme.

homme réalisant un inventaire avec la RFID

2. Par où commencer pour mettre en œuvre la RFID ?

Parce que beaucoup de retailers se reconnaissent dans les points de frictions que nous venons d'énoncer, il est important de les aider à identifier le meilleur endroit pour commencer à améliorer la précision de leurs stocks.


Chez Nedap, nous estimons que le meilleur endroit pour commencer avec la RFID est le magasin ! En effet, les magasins sont souvent beaucoup plus "chaotiques" que les centres de distribution, et c'est donc chez eux que les avantages de la RFID sont les plus significatifs.

Commençons donc !


3. Quelles mesures doivent prendre les retailers pour atteindre un taux de précision des stocks de 98 % ?


La plupart des retailers commencent d'abord par valider l'analyse de rentabilité de la RFID dans un nombre restreint de magasins - les magasins pilotes.

La première étape consiste à apposer des étiquettes RFID sur tous les articles. Bien que l'étiquetage à la source soit à terme le moyen le plus rentable, il s'agit souvent d'une étape trop "impressionnante" pour débuter. Le processus idéal est d'intégrer l'étiquetage RFID dans les processus d'étiquetage existants.

L'étiquetage a lieu la plupart du temps dans le centre de distribution, parfois directement dans le magasin. Dans un cas comme dans l'autre, les magasins reçoivent ensuite des articles munis d'étiquettes RFID.

Après réception de ces articles, il est temps de les inventorier : le comptage est effectué par le personnel du magasin à l'aide d'un lecteur portable et d'une application capable de traiter les données RFID entrantes.

En une heure, un membre du personnel peut compter en moyenne 10 000 articles.

Heureusement, les inventaires par RFID sont beaucoup plus rapides que les inventaires manuels : en une heure seulement, un employé peut compter environ 10 000 articles !


Après l'inventaire

Une fois l'inventaire effectué, il faut comparer le résultat ("ce que vous avez réellement") aux données de votre système de gestion des stocks, tel qu'un système ERP ("ce que vous êtes supposés avoir").

Les différences éventuelles font alors faire l'objet d'une enquête. À cet égard, il est essentiel de savoir deux choses. Premièrement, vous devez savoir ce qui manque : quels produits et dans quelle catégorie. Deuxièmement, vous devez comprendre pourquoi certains articles sont absents, afin de pouvoir prendre les mesures nécessaires pour éviter que cela ne se reproduise.


RFID et ERP

Une fois l'enquête terminée, il en résulte une liste de différences approuvées, ensuite transmise à votre système ERP. Ce dernier dispose alors des données de stock les plus récentes et les plus précises concernant les produits présents dans le magasin.

Attention ! La RFID ne remplace pas votre système ERP actuel ; elle ne fait que lui transmettre de meilleures données. Ainsi, votre système ERP suivra en envoyant de meilleures données pour les expéditions à vos magasins. Répétez ce processus pendant quelques semaines et vous atteindrez votre première étape : l'augmentation de la précision des stocks du magasin à plus de 98 %.


4. Comment maintenir des niveaux de précision élevés, de manière encore plus efficace ?

L'inventaire hebdomadaire de chaque magasin reste la méthode la plus courante pour garantir l'exactitude des niveaux de stock. Mais pour aller plus loin, la RFID peut s'avérer utile à deux points phares de votre magasin :

  1. La réception des envois entrants

  2. Le point de vente

Réception des expéditions entrantes

Réceptionner les marchandises avec la RFID présente deux grands avantages :

  • Tout d'abord, il s'agit d'un facteur d'efficacité opérationnelle considérable. Le personnel du magasin n'a pas besoin de vérifier visuellement le contenu des envois ; il peut scanner les cartons en quelques secondes. Cela permet non seulement de gagner un temps considérable, mais aussi d'effectuer un contrôle supplémentaire.

  • Ensuite, la vérification des expéditions entrantes augmente la précision des stocks, car il n'est pas nécessaire d'attendre le prochain cycle de comptage pour inclure les nouveaux articles dans la base de données.

Utilisation de la RFID au point de vente

Si un inventaire hebdomadaire permet d'augmenter la précision des stocks à plus de 98 % à l'instant T, son utilisation seule n'est pas suffisante. Les niveaux de stock basés sur un inventaire effectué le lundi seront encore assez précis le mardi matin, mais ils seront moins précis le samedi après-midi !

Pour un employé à la recherche d'une paire de jeans dans une taille spécifique, il peut être frustrant de constater que ce produit devrait être disponible mais qu'il a en fait été vendu il y a quelques jours. L'utilisation de la RFID sur votre point de vente permet d'améliorer quotidiennement la précision de vos stocks, ce qui accroît encore votre efficacité.

5. Comment donner à vos magasins les moyens de travailler avec la RFID

La mise en œuvre de la RFID seule ne pourra pas faire des miracles si vos collaborateurs ne sont pas convaincus de sa valeur ajoutée ! Le personnel du magasin doit être formé aux nouveaux processus mis en place, et en comprendre les tenants et aboutissants. Ainsi, si le processus :

  • est difficile à comprendre,

  • est compliqué à mettre en œuvre

  • ne récompense pas l'équipe du magasin pour avoir fait son travail mieux, plus vite ou plus facilement...

...vous ne pourrez jamais exploiter pleinement le potentiel de la RFID.


Chaque nouveau membre du personnel doit être initié à votre stratégie RFID : ce sont eux qui vont avoir entre leurs mains le lecteur portable permettant de compter vos stocks, d'imprimer les étiquettes manquantes et de scanner les expéditions entrantes.


La question à se poser alors est la suivante : qu'est-ce qu'ils y gagnent ?


Comment motiver vos directeurs de magasin à travailler avec la RFID ?

Le personnel est souvent motivé par les résultats, le chiffre d'affaires et les chiffres de vente. Bien que vos collaborateurs comprennent généralement rapidement les avantages de la RFID, il peut être malin de leur rappeler qu'une tâche administrative telle que l'inventaire des stocks est bénéfique pour leurs ventes (nous verrons dans le chapitre suivant comment la RFID permet d'augmenter les ventes).

Les directeurs de magasin sont également souvent compétitifs. Utilisez cet aspect à votre avantage ! Vous pouvez, par exemple, organiser des concours internes pour déterminer quel magasin a la plus grande précision ou qui est le plus rapide à compter.

 

Une plus grande précision des stocks n'est pas une fin en soi : cela ne remplira pas votre surface de vente et ne vous fera pas automatiquement vendre plus.


MAIS : c'est la première étape vers l'augmentation de la disponibilité des produits en magasin et la stimulation des ventes.

La RFID vous permettra de voir où vous devez agir : affiner le processus de réapprovisionnement de la réserve à la surface de vente, commander plus d'articles de telle taille au centre de distribution ou même utiliser le stock de votre magasin comme source d'approvisionnement pour la vente e-commerce.


Quelle est la prochaine étape ? Quelles actions pouvez-vous entreprendre pour transformer vos nouvelles connaissances en matière d'inventaire en résultats concrets ?


Découvrez-le dans le deuxième chapitre à suivre bientôt !

48 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page