• Nedap France

La "pizzafication" du commerce de détail



"J'essaie de mener une vie saine. Je cours beaucoup, je ne fume pas, j’ai une alimentation variée et je limite ma consommation d’alcool. Mais s'il y a une chose qui est mon plaisir coupable c'est la PIZZA !

Et quel est le point fort d'une pizza ? Vous la voulez, vous la commandez, et 30min plus tard vous la recevez fumante chez vous ! Heureusement, il existe de plus en plus d’options saines pour une livraison rapide à domicile, mais la pizza a longtemps été la référence de la livraison à domicile pour les jours de feignantise !

La montée en puissance de ces services de livraison, ou pizzafication, des produits alimentaires a connu une forte pente ces dernières années. La société à la demande d'aujourd'hui s'attend à ce que les aliments souhaités soient livrées à son domicile dans les meilleurs délais. Et non seulement les aliments prêts à consommer sont «pizzafiqués», mais dorénavant même vos courses sont livrées chez vous en un temps record, avec Amazon Prime !

En tant que millenial, chacun espère avoir les produits dont il a besoin, qu’ils lui soient livrés rapidement (idéalement dans l’heure), mais le même jour !

Par exemple, il y a quelques semaines, j'étais relativement en retard avec l'achat du cadeau d'anniversaire de ma sœur et je suis allé lui acheter en ligne un joli sweat à capuche sportif. Heureusement, le détaillant proposait "Acheter en ligne, collecter en magasin" (également appelé Click & Collect). Alors que je me pensais sauvé, j’ai acheté l’article et me suis rendu au magasin pour le récupérer.

J'ai été pris par surprise cependant quand j'ai lu dans l'e-mail de confirmation que je ne pouvais pas repartir avec le sweat à capuche tout de suite, mais qu'il était seulement expédié au magasin et serait disponible dans 3 jours ouvrables : ce qui a entraîné une sœur déçue quand je suis arrivé les mains vides à sa fête d'anniversaire; la pizza était froide quand elle est arrivée !

Dans le commerce de mode, la pizzafication n’a pas encore été pleinement adoptée. De nombreux détaillants proposent BOPOS ou Click & Collect, mais l’envoient généralement au magasin depuis leur entrepôt et ne remplissent pas ces commandes directement à partir de leur stock.

De plus en plus de détaillants affichent leur stock en ligne, mais excluent la moitié de leurs produits car ils doivent appliquer un stock de sécurité pour garantir la disponibilité du produit. De plus, la plupart des détaillants souhaitent que les envois à partir du magasin aient lieu, mais cela entraîne souvent des expéditions fractionnées et des retards de livraison chez le client. Pour une raison quelconque, la pizzafication dans le monde de la mode n’a pas été aussi facile que la livraison d’une pizza.

Pour les détaillants traditionnels, la pizzafication est la réponse ultime aux détaillants en ligne, permettant des livraisons dans l’heure, ce qui surpasse facilement la «livraison le lendemain».

L’exactitude des stocks est l’un des plus gros problèmes qui freine la pizzafication dans le secteur de la vente au détail. Pour pouvoir exécuter une commande en ligne dans un magasin et l'envoyer au client en moins d'une heure, il faut être sûr à 100% que l'article est disponible. Malheureusement, ce n'est pas la réalité pour la plupart des détaillants aujourd'hui et ils sont généralement confrontés à une précision de stock faible, comprise entre 65 et 70%. Manifestement, il s’agit d’un problème qui doit être résolu au préalable pour que la "bonne pizza" soit livrée.

Heureusement, la technologie est à la rescousse. La RFID a fait ses preuves au cours des dernières années et permet aux détaillants d’accroître la précision des stocks et de libérer leur potentiel omnicanal. Espérons que l'année prochaine, la pizzafication dans le commerce de détail sera une réalité lorsque ma sœur fêtera son prochain anniversaire ;) !!

Article écrit par Hilbert Dikstra


7 vues0 commentaire