• Nedap France

La RFID, au cœur de l’expérience client


Dans notre article précédent, nous avons évoqué la nécessité de numériser vos enseignes, afin d’obtenir une synergie parfaite entre le commerce traditionnel physique et le e-commerce.

Tout doit être fait pour rendre l’achat plus fluide pour le consommateur, en alliant le choix et la réactivité des boutiques en ligne, avec l’expérience et le sentiment de confiance que garantit l’achat physique.

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à quelques points de contacts digitaux ayant déjà fait leurs preuves, pour améliorer l’expérience du client et augmenter le taux de conversion.


La RFID, le point de départ de la numérisation

A l’origine, la technologie en magasin était utilisée pour surprendre le consommateur ; aujourd’hui, l’objectif principal est de conduire à une conversion client, grâce à des points de contact digitaux.

Ces derniers sont les moments ou emplacements où les consommateurs entrent en contact avec votre marque, depuis le début jusqu’à la fin de leur acte d’achat.

Mais pour mettre en place des dispositifs technologiques boostant les ventes, il faut avoir une visibilité sur ses stocks, pour s’assurer de pouvoir proposer le bon produit au bon moment.

La technologie RFID garantit des données exploitables en temps réel sur l’inventaire, et aide de ce fait à augmenter les ventes en réassortissant les rayons en permanence. En ayant une marchandise toujours disponible à la vente, vous vous assurez que chaque client entrant dans votre magasin, trouve ce qu’il est venu chercher.

Le rayonnage virtuel, stratégie ultime de merchandising

Le meilleur moyen pour conduire à la conversion client est tout simplement d’assurer la vente ! Les vendeurs développent de plus en plus les commandes en magasins : on parle de « rayons sans fin », ou « d’étagères virtuelles ».

Le principe est simple : il s’agit de commander des produits qui ne sont pas vendus en magasin, pour les faire livrer chez eux ou en boutique. En utilisant des écrans interactifs, le client peut lui-même parcourir le catalogue de produits, et découvrir l’ensemble de votre offre.

Toutes ces approches ont une chose en commun : le magasin a accès à des stocks supplémentaires, facilement quantifiables grâce à la RFID. En utilisant des stocks collaboratifs, les vendeurs maximisent la gamme de produits proposés, tout en réduisant les coûts de stockage en réserve.

Le consommateur comme les vendeurs peuvent commander immédiatement les articles manquants (couleurs, tailles, modèles…), et obtenir une parfaite osmose entre produit physique et virtuel, pour amener à la conversion client.

Les miroirs intelligents, booster en cabine d’essayage

Les miroirs tactiles ressemblent au premier regard à de vrais miroirs jusqu’à ce que le consommateur le touche, et qu’il devienne un véritable assistant personnel. Le consommateur peut sélectionner des articles, et les tailles dans lequel il veut les essayer, et un vendeur lui apporte directement en cabine.

Grâce à la RFID, les miroirs intelligents détectent les articles et suggèrent d’autres articles associés, basés sur les goûts du client, afin de décupler son expérience en boutique.

Dès lors le consommateur peut placer ces articles dans un panier virtuel, et les acheter directement depuis son compte client.

Le paiement mobile


La RFID présente de nombreux avantages, notamment de pouvoir suivre l’état d’un article en interrogeant la base de données (!D Cloud) et en changeant son statut de produit « invendu » à « vendu » à chaque fois qu’un article doit quitter le magasin.

Pour éliminer les files d’attente, et offrir aux consommateurs une expérience d’achat plus transparente, les vendeurs numérisent de plus en plus leur borne de paiement.

Grâce à la RFID, l’article une fois payé via un smartphone change de statut, et le client peut partir librement avec sans déclencher les portiques antivols.

Le personnel du magasin peut alors se concentrer sur le conseil client, et accroitre le taux de conversion.

Mais nous en parlerons plus en détail dans un prochain article !

Conclusion

De nombreux vendeurs repensent leur magasin pour garantir un meilleur retour sur investissement et s’engager mieux avec son consommateur.

Le défi est de trouver la bonne combinaison de points de contact numériques, car il n’existe pas de formule parfaite toute faite ! Le seul but commun est que tout point doit créer une valeur ajoutée pour les clients, soit en supprimant les obstacles, soit en créant une expérience d'achat très spéciale - ou les deux.


0 vue0 commentaire