• Nedap France

Interview de Thierry Giappiconi : Comment évaluer le plus grand nombre des usagers actifs et la cons


Auteur de trois livres et de nombreux articles sur le management et l’évaluation des bibliothèques, directeur scientifique du classeur Manager une bibliothèque-médiathèque territoriale, Thierry Giappiconi est une figure bien connue du monde des bibliothèques. Il a bien voulu répondre à nos questions.


NEDAP : Quel est l’enjeu d’une évaluation la plus complète possible du nombre réel des usagers et de l’usage des services ?

Dans une période de compression budgétaire au cours de laquelle les services publics doivent faire la preuve de leur efficacité, l’évaluation revêt une importance croissante. Or, faute de moyens appropriés, les bibliothèques sont loin de pouvoir faire valoir le nombre réel de leurs usagers et la totalité de l’usage des services de la bibliothèque par le public.

Nedap : Quelle est la définition statistique normative d’un usager ?

Celui « d’usager actif », que la norme NF/ISO 2789 : Statistiques internationales de bibliothèques définit, comme tout « usager inscrit qui est entré à la bibliothèque ou a utilisé ses équipements ou ses services au cours de la période de référence (2.2.3).

C’est sur la base de cette définition que l’on évalue la proportion de la population à desservir qui bénéficie des services de la bibliothèque ; ce chiffre servant aussi d’assiette au calcul du coût par usager…

Nedap. Quel parti peut-on tirer des techniques RFID pour l’évaluation ?

Vos platines des postes de prêt et de retour permettent naturellement de faire passer tout usager inscrit effectuant un emprunt au statut usager actif s’il ne l’est pas déjà.


Platine de prêt/retour en libre-service de Nedap

Mais le nombre des « usagers actif », ne comprend pas celui de l’ensemble des « usagers » (ISO/NF 2789), y compris les « usagers actifs non-inscrits» qu’il convient de compter séparément.

Il en est de même pour l’usage des collections qui, s’ils sont seulement identifiés par les emprunts, ne tiennent pas compte de la consultation sur place des ressources documentaires. Or ce mode d’utilisation des collections est important et parfois très différent de celui révélé par les emprunts, ce qui peut amener à sous-estimer l’usage de tel ou tel domaine de la collection.

Vos équipements RFID permettent à ce titre une meilleure identification de la fréquentation et de la consultation sur place :

  • En matière d’identification de la fréquentation et de la consultation sur place vos portiques RFID peuvent détecter le nombre total d’entrées (action pour un usager de pénétrer dans les locaux de la bibliothèque ISO/NF 2789, 2.2.40), s’ils sont disposés au ou aux points d’accès du bâtiment, ou encore le nombre d’utilisateur d’un espace dédié comme une salle de travail ou une salle de conférence.

  • En matière de consultation sur place vos antennes plafond RFID de mesure de consultation, permettent mesurer la consultation sur place de documents dans l’espace couvert par le rayonnement de l’antenne qui peut aller jusqu’à 15 m en fonction du réglage nécessité par son usage, ce qui ouvre pas mal de possibilités.


L'antenne RFID Nedap à poser au plafond

NEDAP : Comment ces possibilités peuvent-elles être pleinement exploitées ?

L’exploitation du recueil des données produites par les antennes ou platines RFID dépend des fournisseurs de système d’information et de gestion. Il faut à cet égard être attentif à deux choses.

La première est que de même que vous fournissez gratuitement les codes d’exploitation de vos équipements, les bibliothécaires sont en droit d’attendre la même chose des fournisseurs de logiciels. Certains montrent l’exemple en le faisant même nativement ; cela doit devenir une exigence de base.

La seconde est l’attention que les uns et les autres apportent à la saisie et à l’exploitation des données, au respect des normes et des exigences bibliothéconomiques, et leur capacité innover et à travailler ensemble à des solutions complémentaires.

Je sais que vous y êtes attentif, et c’est déjà une bonne chose pour le progrès de l’évaluation en bibliothèque !


Pour en savoir plus :

L’évaluation la plus complète possible du nombre et du profil de vos usagers nécessite la prise en compte de considérations techniques. Celles-ci comportent des obstacles, mais aussi des solutions.

Les conseillers NEDAP sont à votre disposition pour en parler avec vous à partir de vos opportunités et vos contraintes et vous apporter leur expertise en matière de recueil et d’exploitation des données statistiques et d’évaluation.

N’hésitez pas à nous contacter : contact.bibli@nedap.fr


5 vues0 commentaire