• Nedap France

4 questions clés pour identifier les parties prenantes de votre déploiement RFID

Pour mettre en œuvre avec succès la RFID dans le secteur du Retail, il est essentiel de s'approprier la technologie et d'investir du temps. Déployer la RFID dans une organisation n'est pas l'œuvre d'un service ou d'une personne unique, mais un réel travail d'équipe entre plusieurs parties prenantes.


Récemment, lors de l'édition virtuelle du NRF 2021 : Retail's Big Show, nous avons organisé un webinaire sur l'avenir du Retail et de la RFID, en partenariat avec Superdry et les marques de PVH Corp. Ensemble, nous avons discuté de leur expérience du déploiement de la RFID à grande échelle, et ils nous ont partagé leur vision et leurs conseils.


Une question du public m'a vraiment fait réfléchir. "Qui sont les parties prenantes d'un projet de mise en œuvre de la RFID dans le secteur du Retail ?"

Par réflexe, nous avons tendance à vouloir répondre "Les services logistiques et informatiques ! ". Mais ce n'est plus forcément le cas aujourd'hui.


Qu'est ce qui a changé dans notre utilisation de la RFID pour que cela évolue ? Et qui sont aujourd'hui les réels acteurs de votre déploiement RFID ?


La nouvelle normalité des magasins


Dans le contexte actuel, l'adoption du "commerce numérique" s'est indéniablement accélérée. Les consommateurs s'étant habitués aux achats virtuels, l'organisation des retailers s'est vue rapidement bouleversée pour pouvoir honorer les commandes.

Les retailers apprenant à se fier de plus en plus à leurs stocks numériques, il se pourrait bien que cette nouvelle tendance omnicanale ait un impact durable sur nos comportements d'achat.


"La pandémie a accéléré d'environ cinq ans le passage des magasins physiques aux achats numériques". - IBM, US Retail Index

Des marques comme Lululemon, Nike ou l'Oréal sont de bons exemples de ce développement accéléré (en savoir plus). Toutes aspirent à une symbiose entre leurs plateformes de commerce en ligne et physique. Et pour faire face aux défis engendrés par ces changements, ils ont eu besoin de deux facteurs essentiels : des données justes et précises, et des outils et systèmes intelligents pour les exploiter.


Grâce à la RFID, nous pouvons vendre un produit de n'importe où : depuis le centre de distribution, ou depuis un magasin. - Calvin McDonald, PDG de Lululemon



Les moteurs de l'adoption de la RFID, et leur évolution au fil des ans


Les principaux moteurs de l'adoption de projets RFID dans le monde du Retail ont changé au cours des dernières années.

Tout a commencé avec la publication de la norme EPC Gen2. Lorsque le "code produit électronique" (EPC) est né et que le mode de communication par "interface radio" a été normalisé, ils ont permis de dégager des avantages technologiques tels que la lecture de masse et à distance des articles :


  • Au commencement, de 2008 à 2011, les "pionniers" ont commencé à tester la technologie, croyant en son potentiel, mais prenant le risque d'échouer. Les projets étaient encore très complexes et visaient à prouver que la technologie était viable.

  • Entre 2012 et 2014, les "enthousiastes" ont continué de travailler sur cette technologie, voyant dans la RFID la tendance de demain. L'approche la plus commune à ce moment consistait à utiliser la RFID comme un simple outil d'automatisation.

  • Plus tard, entre 2015 et 2017, une majorité ont vu l' "avantage concurrentiel" de la RFID, et ses avantages en termes de précision des stocks. Ils ont déployé cette technologie pour devancer leurs concurrents.

  • Ces dernières années, et plus précisément depuis 2018, une majorité de retailers ont reconnu la RFID comme "Base de l'omnicanalité". Cette technologie est considérée comme un pilier essentiel pour créer une visibilité des stocks et garantir la disponibilité des marchandises dans les différents canaux de vente.

  • Maintenant que le COVID-19 a changé les comportements des consommateurs et des retailers, on peut s'attendre à ce que les prochaines années façonnent une "nouvelle normalité" où les magasins agiront probablement comme des "mini centre de distributions"


Des critères clés pour identifier les parties prenantes de votre organisation


Tout comme pour vos grands projets, déployer la RFID dans votre organisations nécessite un maître d'œuvre. Il s'agit généralement d'une personne ou d'un service qui est convaincu des avantages qu'apporteront cette technologie à votre entreprise. La personne désignée pour le projet prend ainsi le lead sur les recherches en s'intéressant aux études de cas existantes, aux fournisseurs disponibles sur le marché, et lance un essai pour valider l'analyse de rentabilité.


Bien que cela puisse paraître évident, il est essentiel de faire le tri dans les personnes que vous pourrez mobilier pour votre cause au sein de votre entreprise, au moment du montage de votre projet. Car si vous impliquez trop de monde, cela peut potentiellement tourner au cauchemar organisationnel.


Alors comment produire une liste de parties prenantes plus pertinente et plus cohérente ?


Un bon point de départ consiste à répondre aux questions suivantes pour chaque candidat potentiel. Elles vous aideront à orienter votre énergie et les ressources de votre service vers les bonnes relations et activités.  Ces questions sont tirées de notre expérience de travail avec une grande variété d'organisations retail.

  1. Le candidat a-t-il un impact fondamental sur les performances de votre organisation ? (Réponse obligatoire : oui.)

  2. Pouvez-vous identifier clairement ce que vous attendez dce candidat dans le projet ? (Réponse obligatoire : oui.) e

  3. Pouvez-vous mettre en œuvre la RFID sans lui, ou le remplacer facilement ? (Réponse obligatoire : non.)

  4. Le candidat est-il un "facilitateur" ou un "sponsor" potentiel ?

Il est important d'avoir ce faire la différence entre les facilitateurs et les commanditaires, car chaque type de partie prenante nécessite une approche différente.

Demandez-vous si le service que vous souhaitez associer à votre projet bénéficiera directement de la RFID, ou s'il sera confronté à une charge de travail supplémentaire.

Il est utile de diviser les parties prenantes potentielles en deux groupes afin de réduire la taille de votre liste à une liste minimaliste. Cela augmentera l'efficacité et l'impact de vos efforts pour répondre aux besoins de chacun.



Une collaboration entre les parties prenantes



Alors que nous entrons dans une nouvelle ère du Retail, nous constatons un changement de priorités avec un accent clair sur les services omnicanaux et les paramètres liés tels que la visibilité des stocks, la gestion des commandes et les applications mobiles.

Les retailers réalisent qu'ils ont besoin de plus de collaboration et de communication entre leurs différents services, car :

  1. Aucun service ne peut tout faire tout seul,

  2. La RFID peut apporter des avantages à des services insoupçonnés,

  3. Les parties prenantes convaincues peuvent plus facilement "vendre" le projet RFID à la Direction

Avec notre expérience, nous avons assisté à un certains nombre de scénarios différents - brisant les silos typiques comme indiqué précédemment. Voici quelques exemples des domaines d'intervention des parties prenantes :

  • Commerce électronique et omnicanal

  • Marchandisage et attribution

  • Données intelligentes

  • Logistique et chaîne d'approvisionnement

  • Opérations et processus en magasin

  • Gestion des évolution métiers et des formations

  • Prévention des pertes et sécurité

  • Gestion de la durabilité


Le but ultime : rendre la marchandise (informatiquement) disponible


Au cours des dernières années, et de manière plus poussée depuis les périodes de confinement répétées liées au coronavirus, nous avons assisté à une adoption continue des concepts omnicanaux. Les retailers et les marques ont de plus en plus conscience du rôle essentiel de la visibilité des stocks pour tenir leur promesse omnicanale.

Cette évolution a un impact important sur le rôle des magasins : leur inventaire est utilisé pour répondre à la demande croissante en ligne, et les clients veulent pouvoir récupérer rapidement en boutique leurs articles commandés en ligne.


La RFID est l'outil parfait pour obtenir une vue en temps réel des niveaux de stock et pour étendre votre réseau de distribution en utilisant les magasins comme mini-centres de traitement des commandes. Le succès de tels déploiements nécessite l'implication de toutes les parties prenantes de votre organisation ; il s'agit d'un travail d'équipe qui avantagera plus d'un service, et aura un impact positif sur l'ensemble de votre entreprise.

8 vues0 commentaire
Batiment Nedap France

Contact

NOTRE ADRESSE

Nedap France

8-10 chemin d'Andrésy

95610 Eragny sur Oise

  • LinkedIn - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Instagram
NOTRE TELEPHONE

Contactez notre équipe via le formulaire ci-dessous :