• Nedap France

Comment la biométrie vous aide à sécuriser votre vie ?

Avec le développement rapide de la reconnaissance biométrique, la technologie s'est fortement répandue dans notre vie quotidienne : nous déverrouillons notre téléphone portable par reconnaissance faciale et vérifions nos transactions bancaires avec notre empreinte digitale.

La biométrie est plus que jamais utilisée pour le contrôle d'accès physique : en combinaison avec les badges, les empreintes digitales et la reconnaissance veineuse et faciale sont souvent utilisées pour ouvrir les portes.



La biométrie au service du confort


La biométrie offre un meilleur confort d'utilisation qu'un badge d'accès pour identifier une personne. Si on peut oublier son badge à la maison ou le perdre, on n'oubliera jamais son doigt ou son visage !


Actuellement, la reconnaissance d'empreintes digitales est la technologie la plus couramment utilisée pour identifier une personne, en raison de son faible coût et de sa précision élevée.


De plus, la reconnaissance faciale ou de l'iris à longue distance peut apporter aux utilisateurs un accès "mains libres" très appréciable. L'identification d'une personne se produit lorsque le visage ou l’œil se trouve à portée du capteur ; les portes s'ouvrent pour vous au bon moment lorsque vous vous y rendez à pied, sans effort supplémentaire de présentation de badges ou de doigts.


La biométrie pour renforcer la sécurité


La biométrie est l'un des meilleurs moyens de vérifier que "vous êtes la personne que vous prétendez être", plus fiable que la vérification par code PIN. En effet, tandis qu'un code peut être oublié ou partagé avec d'autres personnes, la biométrie ne fonctionne que pour une personne unique.

Par conséquent, dans un environnement nécessitant une haute sécurité, la biométrie est un choix pertinent.


Domaines de préoccupation


Bien que la biométrie présente d'énormes avantages à l'utilisation, son usage suscite encore des préoccupations, voire des risques potentiels :


  1. Précision. La technologie de reconnaissance biométrique garantit une précision d’identification élevée. Cependant, quelle que soit la technologie utilisée (empreintes digitales, veines, iris ou visage), aucune ne peut offrir une fiabilité totale. Chaque technologie de reconnaissance biométrique a son propre taux de fausses acceptations, et de faux rejets. Généralement, la reconnaissance de l’iris est la plus précise, suivie de la reconnaissance des veines, des empreintes digitales puis de la reconnaissance faciale. Des facteurs externes peuvent également influer sur la précision du dispositif, comme la lumière du soleil et la qualité et la propreté du capteur.

  2. Confidentialité. Les données biométriques sont classées comme des « données personnelles sensibles » par le Règlement général sur la protection des données (RGPD) européen. C’est pourquoi il est important d’utiliser et de stocker les informations biométriques des personnes conformément aux réglementations locales. Dans certains pays, par exemple, vous n’êtes pas autorisé à stocker des données biométriques dans une base de données centrale.

  3. Incompatibilité. Un petit nombre de personnes peut ne pas être reconnu par les technologies de reconnaissance biométrique, en raison d’une sécheresse accrue des mains, d’empreintes digitales peu marquées, d’une pathologie oculaire ou encore d’iris trop foncés. Par conséquent, pour des applications utilisées à grande échelle, il est généralement préférable de proposer plusieurs technologies biométriques différentes.

  4. Détection de vie. Présenter la photo d’une empreinte digitale ou d’un visage peut tromper certains dispositifs biométriques et offrir la possibilité à des personnes malveillantes de passer outre la sécurité. Pour éviter ce genre de problème, choisissez un dispositif biométrique qui peut détecter si l’élément présenté est vivant ou non.


Comment choisir ?


Le tableau suivant énumère les technologies de reconnaissance biométrique les plus couramment utilisées dans le contrôle d'accès physique, et compare leurs caractéristiques.


Le nombre de * indique l'échelle.

* étant le plus bas, et ***** le plus haut.


La détection de la vie et la détection de fraude sont souvent proposées en tant que fonctionnalités complémentaires, ajoutées aux technologies de reconnaissance biométrique de base.


Les technologies courantes consistent à détecter la chaleur, la texture et le flux sanguin des parties du corps présentées, parfois même la démarche de la personne. Certains systèmes de reconnaissance biométrique sont capables d’intégrer plusieurs technologies de détection pour vérifier une identité, alors que d’autres n’en intègrent aucune pour des raisons budgétaires. C’est pourquoi il est conseillé de choisir soigneusement votre système, en fonction des différents scénarios que vous pourriez rencontrer.

Pour se conformer au RGPD, on demande parfois que les informations biométriques soient stockées dans des badges, plutôt que dans une base de données ; chaque personne possède et emporte avec elle ses propres données biométriques.

En cas de perte, de vol ou de piratage d’un badge, seule la personne concernée est impactée. Si ce mode de fonctionnement permet de réduire les failles de sécurité, son utilisation signifie paradoxalement que la biométrie n’est utilisée qu’à des fins de vérification, puisque l’identification continue à être effectuée au moyen d’un badge d’accès.

En général, 95 % des clients de systèmes de contrôle d’accès physique choisissent d’utiliser des capteurs de reconnaissance des empreintes digitales en 2D, principalement en raison de leurs prix peu élevés. Parmi eux, les capteurs multispectraux sont souvent préférés aux capteurs optiques ; ils sont légèrement plus chers, mais offrent une meilleure fiabilité et des performances plus justes.

Dans le cas d'un environnement nécessitant une plus haute sécurité, la reconnaissance de l’iris offre la précision la plus élevée, suivie de la reconnaissance des veines de la paume et de la reconnaissance des empreintes digitales en 3D.





Les fonctionnalités offertes par AEOS


En tant que plateforme ouverte, AEOS a publié une API Biometric Restful (API Restful pour la biométrie) et un Device Integration Protocol (protocole d’intégration des appareils) afin que différents systèmes puissent facilement s’intégrer à AEOS.

  • L'interface biométrique d'AEOS est sécurisée et conçue pour respecter la vie privée des usagers. Par défaut, aucune information personnelle n'est synchronisée entre AEOS et les systèmes biométriques. Mais elles peuvent l'être si l'utilisateur le décide.

  • Toutes les communications IP entre AEOS et les systèmes biométriques intégrés sont sécurisées.

  • AEOS s’intègre à plusieurs systèmes biométriques : cela permet d’offrir à nos clients un large éventail de choix parmi différents types de technologies biométriques et différentes gammes de prix, y compris les solutions d’empreintes digitales en 2D et 3D ainsi que la reconnaissance de l’iris et des veines de la paume. Nous travaillons en étroite collaboration avec TBS, Idemia, Suprema, Recogtech, Icognize, Icognize...


Security for life


Notre objectif d’intégrer la biométrie à AEOS illustre parfaitement notre philosophie « Security for life ». Pour nous, la sécurité n’est pas qu’une affaire de technologie : elle concerne en premier lieu les utilisateurs, et la façon dont ils vivent leur vie au quotidien. Nous considérons qu’un système de contrôle d’accès adapté peut supprimer, ou du moins réduire, les préoccupations ou problèmes associés à la sécurité. À son tour, il peut permettre aux gens de se concentrer pleinement sur leurs activités. C’est cela que nous appelons « Security for life ».


Vous souhaitez en savoir plus sur l’intégration de la biométrie à AEOS pour mettre la sécurité au service de votre quotidien ? Contactez-nous !


160 vues0 commentaire