• Nedap France

La RFID est-elle la pièce manquante du puzzle "scan-and-go" ?


La technologie Scan-and-go est désormais solidement ancrée dans le secteur du retail, grâce au lancement d'Amazon Go en 2018. Si les grossistes n'ont pas encore introduit cette procédure dans leur magasin, c'est qu'ils sont probablement encore en phase de tests... ou qu'ils regardent la progression de la concurrence de l'autre côté du mur !

Et cette tendance s'élargit de plus en plus dans d'autres secteurs.


Article original en anglais : https://www.retailconnections.co.uk/articles/is-rfid-the-missing-piece-in-the-scan-and-go-jigsaw/


L'un des plus grands avantages d'Amazon dans cette course d'expérience de caisse totalement transparente, est qu'il n'avait pas de magasins existants. En effet, en partant de zéro, il est plus facile d'intégrer toute la technologie nécessaire dans un nouveau parc de magasins, que de partir d'un magasin traditionnellement équipé.

Pour les distributeurs déjà implantés, il faut se creuser les méninges pour intégrer cette technologie de numérisation.


A la recherche du succès du scan-and-go


Pour autant, le défi n'est pas insurmontable : en entrant dans certaines succursales de Tesco, Co-op, Sainsbury's et Waitrose, vous pourrez voir en action le paiement "sans caisse".

La boutique phare de Nike à New York permet également de payer ses articles directement dans les allées du magasin, et des rumeurs circulent que cela sera bientôt possible dans leur magasin à Oxford Street.

Si cela existe déjà, cela ne veut pas dire que la solution parfaite a été mise en place : une solution rentable, sans pépin, centrée sur le client et, peut-être le plus important, capable de faire face aux tentatives de vol.


Cela a mené les spécialistes de l'industrie à se demander si la RFID n'est pas le chaînon manquant dans le puzzle "scan-and-go".

Cette idée est également le moteur d'une collaboration récente entre Nedap, spécialiste de longue date de la RFID, et MishiPay, une start-up de scanning-and-go.


Collaboration Nedap & MishiPay


MishiPay a déjà déployé sa solution de paiement autonome dans certaines succursales françaises de l'enseigne de bricolage Leroy Merlin, du magasin autrichien d'électronique grand public Saturn Express, et du détaillant Mango.


Mais, grâce à récente une intégration avec le système !D cloud RFID de Nedap, les enseignes peuvent maintenant permettre aux clients de payer en utilisant l'application MishiPay, qui communique avec le système RFID antivol de Nedap. Les antivols des articles payés sont automatiquement désactivés, et ces derniers ne déclenchent pas d'alarme à la sortie.


Jeroen Struycken, directeur du développement commercial chez Nedap Retail, a déclaré :


"Avec des systèmes antivols traditionnels, il n'est pas possible de mettre en œuvre des solutions de paiement mobile, tout en sécurisant les produits. La plate-forme RFID en Cloud de Nedap permet de sécuriser les articles lors de l'utilisation de solutions de paiement mobiles comme MishiPay. Une fois le paiement effectué, les antivols concernés sont automatiquement et immédiatement désactivés. Grâce à la récente intégration de Mishipay dans !D Cloud, la solution est désormais prête à l'emploi.

La RFID a tant à offrir


Bien entendu, la protection contre le vol n'est pas le seul avantage de la RFID. M. Struycken ajoute :


" Nos solutions RFID basées sur le Cloud permettent à nos clients de libérer tout leur potentiel omnicanal, de minimiser les pertes, d'optimiser la disponibilité sur étagère et de créer des expériences de caisse transparentes. Nedap permet aux clients d'acheter ou de rapporter leurs articles partout, de passer à la caisse n'importe où en magasin, et d'accroître leur fidélité. Notre mission est de simplifier la tâche des distributeurs afin qu'ils puissent toujours avoir les bons produits à leur disposition. Notre solution est facile à utiliser et peut être rapidement déployée à grande échelle pour couvrir des milliers de magasins."

Au fur et à mesure, les projets pilotes "sans caisse" progressent. Leurs équipes analysent les données, pesant les économies réalisées grâce à l'automatisation, les effets sur la fidélité/les ventes des clients et l'impact sur le nombre de vols...


Il sera intéressant de voir dans quelle mesure la RFID joue un rôle central dans le développement du magasin du futur.

76 vues0 commentaire